Colloques thématiques
Colloques thématiques

Réacteur biologique à support fluidisé MBBR

Le principe du procédé est basé sur le traitement biologique de type culture fixée à cette différence près, la biomasse est fixée sur un support maintenu en suspension par fluidisation. Démo en vidée ci-dessous

Cette technologie permet de traiter la pollution carbonée et azotée : nitrification et/ou dénitrification. 

Au cours du traitement, la biomasse excédentaire se décroche du support et est piégée dans l’unité de séparation biomasse/effluent située à l’aval, appelé la sédimentation 

Le procédé MBBR (Moving Bed Biofilm Reactor) a été mis au point par des équipes norvégiennes (Université et Société Anox-Kaldnès) dès le début des années 1990, en s’inspirant des avantages des cultures fixées, mais aussi de l’utilisation de supports synthétiques de faible densité qui présentent l’avantage de consommer moins d’énergie pour leur brassage.

Schéma de procédé

Assinissement des eaux usées

Option rejet en milieur naturel 

Ceci est un exemple de sens commun guidant une approche commune où aucune option ne doit être écartée.

Réacteur biologique à support fluidisé MBBR

Les garnissages synthétiques sont mis en mouvement, dans le support de retenu, sous l'effet de l'énergie hydraulique présentent l’avantage de consommer moins d’énergie électrique pour leur brassage.

Un procédé qui produit simultanément une aération complète prévisible sans utiliser de soufflantes ou de diffuseurs problématiques et coûteux.  

Biofilm

La plupart des micro-organismes favorisent un mode de vie où la population bactérienne se trouve fixée sur un support (état sessile) plutôt que libre et isolée dans le milieu environnemental (état planctonique). L’attachement sur une surface est une « stratégie de survie » qui permet à la bactérie de s’installer et de coloniser un environnement. suite 

Liens utiles

Comportement d'un ouvrage en présence d‘une nappe phréatique 

La poussée d'Archimède ne varie pas avec la profondeur d'immersion La pression n'est donc pas un facteur significatif de la poussée d'Archimède.

En conséquence, tout ouvrage d’assainissement des eaux usées, quel qu’il soit, en béton ou en matière synthétique est soumis à la même règle. SUITE