Désinfection des eaux épurées par rayonnement UV

Pour concilier la protection de la sécurité publique et de l’environnement avec la nécessité d’une désinfection efficace, de nombreux en europe exploitants de petites stations d’épuration des eaux usées ont adopté la lumière UV comme option de désinfection la plus appropriée – comparée à la désinfection chimique

 

Montage en aval de la station d'épuration dans un regard

 

 

 

 

Les lampes sont immergées. Un dispositif de maintien du niveau d'eau au-dessus des lampes est nécessaire. Son but est de maximiser l’utilisation de l’énergie UV émise par les lampes et de fournir les conditions hydrauliques favorables à une bonne désinfection.

 

 

 

 

 

REFERENCE

Sources de radiation : les lampes

Paramètres de fonctionnement

Paramètres de qualité de l’effluent

Résistance des micro-organismes aux UV

Reviviscence des micro-organismes

 

Extrait de :

MIGNOT V. La désinfection des eaux usées. Mém. D.U. "Eau et Environnement", univ. Picardie, 58 p. + annexes.

 

https://www.u-picardie.fr/beauchamp/duee/mignot.htm

Le traitement tertiaire avant la désinfection par rayonnement UV 

Pourquoi :

 

Paramètres de qualité de l’effluent

Le rayon n’atteint pas (déviation) ou partiellement (pénétration incomplète) la bactérie libre parce qu’une particule lui sert de « parapluie » ;

la pénétration sera également incomplète ou nulle si la bactérie est adsorbée à une particule. La protection sera favorisée par le nombre de particules et la présence de particules de grande taille, soit de tailles égales ou supérieures à celles des bactéries (environ 1µm). Ceci se traduit sur les courbes de l’abattement bactérien en fonction de la dose appliquée par une asymptote horizontale pour les doses élevées : une augmentation de la dose n’a plus d’effets sur les germes car ils sont protégés par les M.E.S.  Cependant, la filtration de l’effluent les améliore.

Source

Extrait de:

MIGNOT V. La désinfection des eaux usées. Mém. D.U. "Eau et Environnement", univ. Picardie, 58 p. + annexes.

Après la clarification secondaire des eaux usées, la filtration sur média granulaire fourni une excellente élimination supplémentaire des solides  de plus de 5 à 10 microns, y compris la DBO5,  le phosphore précipité chimiquement. 

Liens utiles

Comportement d'un ouvrage en présence d‘une nappe phréatique 

La poussée d'Archimède ne varie pas avec la profondeur d'immersion La pression n'est donc pas un facteur significatif de la poussée d'Archimède.

En conséquence, tout ouvrage d’assainissement des eaux usées, quel qu’il soit, en béton ou en matière synthétique est soumis à la même règle. SUITE

Curage et Vidange de l’Est vous propose ses services à travers un procédé innovant : le camion KSA