Journée d’information centrée autour de la thématique de l’assainissement autonome durable
          Journée d’information centrée autour de la thématique de l’assainissement autonome durable           

Pose en zone inondable

Cela ne s'improvise pas

Nous nous engageons, nous et nos partenaires.

 

Notre mission:  établir avec le maître d’ouvrage une relation d’écoute, d’échange et de confiance, l’accompagner au mieux et lui d’apporter les réponses les plus pertinentes à ses attentes et à ses besoins.

 

 

 

 

Nos missions et nos solutions complètes avec la garantie "Obligation de résultat"

 

 

 

L'inondation par remontée de nappe

 

On appelle zone « sensible aux remontées de nappes » un secteur dont les caractéristiques d'épaisseur de la Zone non saturée, et de l'amplitude du battement de la nappe superficielle, sont telles qu'elles peuvent déterminer une émergence de la nappe au niveau du sol, ou une inondation des sous-sols à quelques mètres sous la surface du sol.

Pour le moment en raison de la très faible période de retour du phénomène, aucune fréquence n'a pu encore être déterminée, et donc aucun risque n'a pu être calculé. (Source : Géorisques, mieux connaitre les risques sur le territoireConsulter 

La vulnérabilité d'un ouvrage d'assainissement au risque d’inondation se mesure à l’importance des conséquences des agressions qu’il va subir : poussé verticale, poussé latérale. Tout ouvrage est soumis à la poussée d'Archimède. Les corps ont une flottabilité différente selon leur masse volumique et donc leur densité (Ci-dessous)

Les conséquences à redouter

Situation 1

Le niveau de la nappe phréatique ne dépasse pas le fil d'eau de la station de traitement. La cuve reste stable. 

Situation 2

Le niveau de la nappe phréatique dépasse légèrement le fil d'eau de la station de traitement. 

Situation 3

Le niveau de la nappe phréatique dépasse largement le fil d'eau de la station de traitement. 

Situation 4

Immersion

 

Conclusion

La poussée d'Archimède ne varie pas avec la profondeur d'immersion La pression n'est donc pas un facteur significatif de la poussée d'Archimède.

En conséquence, tout ouvrage d’assainissement des eaux usées, quel qu’il soit, en béton ou en matière synthétique est soumis à la même règle. Aucune microstation, sans dispositif adapté, ne peut être posée en présence de nappe phréatique même si le niveau de la nappe ne dépasse le fil d'eau de la station de traitement.

 

Il ne suffit pas de faire, il faut encore le bien faire. En raison de la très faible période de retour du phénomène, aucune fréquence n'a pu encore être déterminée, et donc aucun risque n'a pu être calculé. (Source : Géorisques, mieux connaitre les risques sur le territoire

 

 

Notre expertise

 

Mise en œuvre de dispositions garantissant la pérennité de l’ouvrages en cas de crue 

Dispositions garantissant le maintien en état de fonctionnement normal de nos ouvrages

 

  1. Les conteneurs en béton armés ou en PE sont étanches.
  2. Elles sont de construction monolithique 
  3. Mise hors d’eau des équipements électriques
  4. Protection de l’habitation contre le reflux
  5. DispositiF évitant la pollution du milieu naturel en cas de crue

Notre expérience à gérer les projets complexes impliquant des risques et de nombreux paramètres pouvant influer sur la réussite ou l'échec d'un projet nous oblige à être prudent au niveau des moyens techniques à mettre en œuvre compte tenu de "l'obligation de résultat". C'est notre engagement. Cela ne s'improvise pas et cette expérience est un atout fondamental.

Une conception durable 

La cuve et la couronne de lestage sont liées,  la cle de voute du système

Nous portons un soin attentif à cette réalisation. 

 

La couronne en béton armé se compose d’une armature métallique fixée aux fers à béton vissé aux coupleurs dans la partie centrale du fond de la cuve. La notion de durabilité inclus l’épaisseur du fond qui doit respecter un minimum de 20 cm pour que les coupleurs soient suffisamment enrobés.

Les facteurs les plus importants qui entraînent la corrosion des armatures sont l'enrobage et la qualité du béton, ainsi que l'agressivité de l'environnement. 

 

Les conteneurs en PE (Polyéthylène) du groupe sont les plus stables du marché. Ils ont été soumis à l’essai selon la norme DIN EN 12566-3 et ont réussi ces testes haut la main.

La conception est un cylindre debout composé de trois demi-quarts boulonnés. Cette construction rend le conteneur extrêmement stable et robuste. L’épaisseur des parois dépasse largement 1 cm.

(Les parois standard du marché pour les conteneurs en plastique sont de 0,6 à 0,8 mm)

 

L’architecture du conteneur à fait l’objet d’une étude particulière pour intégrer la couronne de lestage en béton.  

Vous êtes :

La poussée d'Archimède ne varie pas avec la profondeur d'immersion La pression n'est donc pas un facteur significatif de la poussée d'Archimède.

En conséquence, tout ouvrage d’assainissement des eaux usées, quel qu’il soit, en béton ou en matière synthétique est soumis à la même règle. SUITE

Petites stations individuelles